Jeudi soir se tenait la 3e rencontre de territoire des acteurs de l’action sociale pour La CALI. Ces réunions me permettent de présenter les compétences du CIAS :, portage des repas et transports des personnes à mobilité réduite, une plateforme sociale à destination des élus de petites communes, et le portrait de territoire que nous élaborerons en 2018. Cela permet aussi l’échange avec les maires, les élus en charge de l’action sociale et vice-présidents de CCAS.

Les différents acteurs de l’action sociale doivent ensemble élaborer ce portrait de territoire, c’est à dire élaborer une photographie assez fine du territoire et de ses besoins en matière d’action sociale. Pour dégager des axes de travail, de développement d’une politique portée soit par La Cali, soit par les communes elles-mêmes qui conservent des compétences importantes en matière d’action sociale dont notamment l’aide d’urgence qui nécessite la proximité, la connaissance fine des gens que seule la commune et les élus peuvent exercer.

Pour réaliser ce portrait de territoire, il est intéressant de noter que nous disposons déjà de nombreux éléments, en premier lieu les analyses des besoins sociaux des CCAS, les données INSEE et du Conseil départemental, notamment dans le cadre du contrat territoriale, l’analyse santé du territoire menée par la CALI, les données de l’ARS dans le cadre de la préfiguration du contrat local de santé, et les études réalisées pour l’élaboration du Plan local de l’Habitat.

Beaucoup de ces études ont été menées ces 3 dernières années et permettent en croisant avec les témoignages de terrain des acteurs de l’action sociale d’avoir une vision juste du territoire et des besoins de la population.