1033260884Intervention au meeting de soutien au peuple kurde et à la résistance d’Afrin à Bordeaux le 27 mars

Je veux ce soir au nom du Parti communiste français exprimer les raisons qui font que nous sommes aux côtés des kurdes ce soir, tout comme nous sommes à leurs côtés depuis de nombreuses années.

Voici plus d’un an nous lancions en France une campagne pour que la France et l’Europe prennent leur responsabilité par rapport au sinistre Erdogan qui piétine chaque jour un peu plus les droits de l’Homme.

Depuis 18 mois, 160 000 personnes ont été arrêtées en Turquie et jetées en prison. Des milliers de prisonniers politiques, plus de 300 journalistes, des élus. Un rapport du Haut Commissariat aux droits de l’homme fait été de tortures par chocs électriques, d’emprisonnement d’épouses de prisonniers alors qu’elles sont enceinte, de dizaines de violations des droits de l’homme.

Des milliers de voix dénoncent l’utilisation faite par Erdogan de l’Etat d’urgence décrété en Turquie pour étouffer et réduire au silence toute forme d’opposition à sa politique.

La France commet une erreur en le considérant comme un allié ordinaire. La Turquie d’Erdogan devrait être mise au ban des nations démocratiques !

La deuxième chose est que lorsque le peuple kurde remportait des premières victoires face à Daesh, comme à Kobane, toute la communauté internationale saluait le courage, l’abnégation des combattantes et des combattants kurdes.

LA lutte contre le terrorisme islamiste, contre DAESH, passe par le soutien aux forces combattantes kurdes pour une raison simple : ces forces combattantes sont aussi des forces démocratiques, ce sont des forces feministes, ce sont des forces de progrès !

Il est donc aberrant que l’Europe continue d’en considérer certaines comme des terroristes.

Il n’y aura pas de paix en Syrie, en Irak sans l’aide aux forces démocratiques présentes dans ces deux pays, dont les forces démocratiques kurdes.

Pour ces deux raisons, la lutte contre Erdogan, et le soutien à la cause kurde, Le Parti Communiste Français dénonce l’abandon par l’Europe, les USA et la Russie des forces kurdes à Arfin.

 

Alors que les Russes et les américains possèdent des troupes dans la région, elles ont livré à l’armée Turque la population d’Afrin, une ville de 350 000 habitants.

Qui peut continuer à croire aujourd’hui que RT Erdogan veut simplement sécuriser sa frontière ? Les civils d’Arfin fuient par milliers les pillages, les viols, les assassinats. Les kurdes ont raison de redouter qu’Erdogan veuille procéder à une épuration ethnique à Afrin, comme les arméniens de Turquie ont il y a un siècle été massacrés dans l’indifférence générale.

Face à cela nous ne pouvons plus supporter que la France publie simplement des appels « à la retenue » en direction du président turque, qui est encore l’allié des USA au sein de l’Otan.

Nous ne pouvons plus supporter que l’Europe dise simplement chaque semaine « sa préoccupation » face aux exactions de l’armée Turque.

Nous ne pouvons plus supporter l’attitude complice des USA, qui refuse de condamner son allié au sein de l’OTAN, cette organisation qui doit désormais disparaître et qui est l’une des fauteure de guerre notamment au proche et au moyen Orient.

Nous ne pouvons plus supporter l’attitude complice des Russes dont les troupes ont déserté Afrin 48h avant l’attaque Turque.

 

Le Parti Communiste Français est l’allié du peuple kurde et des forces démocratiques kurdes en turquie, en Syrie et en Irak. 

l’heure est aujourd’hui à une mobilisation trans-partisane pour stopper R.T. Erdoğan. La France et l’Union européenne doivent parler plus fermement, condamner la politique d’Ankara, exiger l’interdiction du survol de l’aviation turque et son retrait du territoire syrien.

L’ONU doit, sans attendre, adopter une résolution protégeant les Kurdes de Syrie.

Parce qu’on ne peut construire la paix sur de nouveaux massacres de populations, on ne peut reconstruire la démocratie en emprisonnant, torturant, pillant massacrant comme le fait Ankara dans son propre pays et maintenant en Syrie, nous devons unir nos forces pour soutenir le peuple kurde, soutenir les forces démocratiques kurdes.

J’exprime à nouveau ce soir la solidarité totale de la fédération de Gironde du PCF avec les Kurdes parce qu’ils incarnent le combat pour la liberté, la paix et la démocratie !

Vive la résistance à Afrin

vive le Rojava

Vive le peuple Kurde