billet de la semaine : LE 5 décembre peut tout changer

 

La journée interprofessionnelle de grève du 5 décembre s’annonce massive. Chacune et chacun voit bien que la réforme des retraites a pour objectif de faire travailler plus longtemps pour au final gagner moins afin de ne pas dépasser les 13% de PIB pour les retraites. C’est encore une fois le coût du Capital qui pèse sur nos vies. L’espérance de vie en bonne santé est selon l’INSEE de 64 ans actuellement, la réforme Delevoye contraindra chacune et chacun a repousser l’age du départ à la retraite et chacune et chacun verra sa retraite diminuer.

Le PCF appelle à faire du 5 une journée puissante de mobilisation et propose aux forces de gauche et syndicale un grand meeting commun le 11 décembre à Paris pour dénoncer cette réforme et formuler d’autres propositions pour une réforme ambitieuse et qui réponde aux attentes populaires. Nous mettons en débat plusieurs propositions réunies dans un document synthétique de 7 pages : la hausse du smic de 20%, l’égalité salariale Homme/femme, la suppression du CICE, soumettre à cotisation le capital au même niveau que le travail : Tout cela permettrait de prendre l’argent là ou il est pour une retraite à 60 ans et à taux plein, et à partir de 55 ans pour les métiers difficiles.

Avec le 5 , l’affrontement entre les forces du Capital et le monde du travail battra son plein. Le paysage et le débat politique à 4 mois des élections municipales va changer de nature en remettant au premier plan les questions sociales.
Cette bataille ne fait que commencer, et il faudra dans les semaines qui viennent décrypter la réforme, partager nos propositions et travailler à l’unité des salariés quand le gouvernement fera tout pour nous diviser : entre jeunes et anciens, fonctionnaires et salariés du privé, travailleurs français et étrangers, usagers des services publics et cheminots, hospitaliers, enseignants, postiers…

La mise en débat de nos propositions alternatives sera un point d’appui pour le mouvement social et les salarié-e-s mobilisés, c’est un élément permettant l’unité des salariés autour d’aspirations communes : vivre de son travail dignement et bénéficier du droit à une bonne retraite.

Publié par

slaborde

secrétaire départemental du PCF, adjoint au maire de Saint Denis de Pile et vice président de la CALI en charge de l'action sociale. Enseignant spécialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *