Mardi soir lors du conseil communautaire, j’ai pu faire un point sur l’avancée de deux projets importants relatifs à l’attractivité médicale du territoire. J’en dis quelques mots dans ce billet.

Il y a plus d’un an nous avons pris comme compétence l’attractivité médicale du territoire. Dès cette compétence prise nous avons poussé nos efforts dans deux directions.

D’abord l’accompagnement de projets de maisons de santé pluridisciplinaires et notamment celui ancien de la commune de Maransin. En 1 année, avec la commune, les médecins, nous avons franchi plusieurs étapes décisives et ce projet sortira de terre dans le courant de l’année 2017. Il sera un outil utile à la population qui verra s’étoffer l’offre de soin et conforter la permanence des soins dans le nord ouest de la CAli. Cette maison permettra aussi aux professionnels de mieux travailler ensemble, d’avoir des moyens pour le faire sur un lieu dédié à cela et donc d’avoir un outil susceptible d’attirer de nouveaux professionnels.

Ensuite nous avons lancé une étude du territoire sur l’attractivité médicale. Nous sommes à la fin de la phase diagnostic qui révèle d’une part que nous prenons cette problématique à temps, et que nous allons dans les 10 prochaines années devoir agir pour palier le départ en retraite de quasiment un médecin sur deux. Nous rentrons dans la phase d’élaboration de préconisations et d’actions qui débouchera sur des axes concrets d’action sur le terrain pour développer l’attractivité médicale de notre territoire.

D’autres projets existent, portés par des communes, ou par l’hôpital de Libourne qui est un de nos atouts majeurs dans ce domaine. Des professionnels de santé souhaitent contribuer à des projets de centre de santé, maison de santé et autres équipements pluridisciplinaires, de travail en commun pour améliorer leurs conditions d’exercices. C’est une bonne chose alors que l’accès aux soins devient pour une part importante de la population un enjeu fort.