Écrire une nouvelle page

François Hollande ne sera pas candidat à sa succession. Il aura fallu attendre 4 ans et 6 mois pour qu’il respecte enfin une promesse : s’il ne redressait pas la courbe du chômage, il ne se présenterait pas.  C’est l’aveu final d’un constat d’échec d’une politique qui n’a donné aucun résultat.

Dans ce lien l’éditorial que je signe cette semaine dans l’hebdo des communistes girondins Les Nouvelles de Bordeaux. en voici la conclusion.

« Aujourd’hui des milliers, des millions d’hommes et de femmes cherchent une perspective crédible d’une véritable alternative, faute de cela ils resteront démobilisés. Cela ne sera possible que si s’ouvre enfin à gauche et avec la population un véritable débat sur les contenus d’une politique de progrès et les conditions d’un rassemblement large à tous les niveaux.

Chaque force politique, chaque candidat putatif est aujourd’hui face à ses responsabilités. Il y a urgence à ouvrir un cadre de rassemblement des forces politiques et citoyennes permettant de battre la droite et le FN et de porter au pouvoir une majorité alternative. »

Il ne s’agit donc pas d’aborder cette question du rassemblement en étant tétanisé par la peur et la tentation de vouloir simplement « sauver les meubles ». Il s’agit d’écrire une nouvelle page de l’histoire de notre pays, tourner celle des renoncements à gauche, et ouvrir une nouvelle période historique qui renoue avec le progrès social, démocratique et écologique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma part de doutes, de convictions et d’espoirs

sebastien_labordeDepuis des mois, le parti communiste et particulièrement son secrétaire national, tentent d’ouvrir un espoir de changement réel dans le pays. Depuis des mois nous en appelons au rassemblement de la gauche critique de l’austérité et à l’irruption des aspirations populaires dans le débat public.

Nous nous heurtons depuis des mois, au fatalisme, au désarroi, à la démobilisation d’une part importante de l’électorat de gauche. Nous nous heurtons aussi à la logique même de l’élection présidentielle, véritable verrou de la vie politique, qui conduit à des logiques partisanes et des démarches personnelles.

Continuer la lecture de Ma part de doutes, de convictions et d’espoirs

En campagne

peuple-de-gauche-1748x984Je suis intervenu lors du Conseil National qui a précédé la conférence nationale du PCF de ce samedi. Voici en substance ce que j’ai pu dire vendredi, n’ayant pas écrit mon intervention, j’en fait non pas un résumé mais une description avec quelques explications.

Nous devons non seulement poursuivre mais amplifier nos efforts de rassemblement car de plus en plus de gens rentrent dans le débat présidentiel au travers de : la primaire de droite et sa violence ultra-libérale et réactionnaire, le délitement du pouvoir en place à tel point qu’on ne sait même pas aujourd’hui si la primaire du PS aura lieu, les divisions à gauche avec EELV qui désigne un candidat de l’écologie pour la présidentielle, les frondeurs enfermés dans la primaire du PS, Mélenchon et le cadre étriqué de la France insoumise et une conception du rassemblement,  qui n’est pas au niveau des enjeux de cette élection.

Continuer la lecture de En campagne

Décalage

C’est un long wee20161023_103932k-end qui s’amorce entre brume et soleil. Un moment propice au repos, à la balade, la réflexion.

Quel décalage entre la teneur des discussions que l’on peut lire sur les réseaux sociaux à propos des prochaines échéances électorales, et la réalité des rapports humains que nous pouvons avoir dans nos structures politiques, les discussions avec les hommes et femmes de gauche, tous les citoyens qui voient arriver l’élection présidentielle sans aucune perspective de changement réel pour eux et pour la France.

Continuer la lecture de Décalage