capture_decran_2016-06-10_a_16-01-49Depuis le mois de juin les communistes ont proposé à des centaines de milliers de personnes de remplir un questionnaire : « Que demande le peuple ». Cette démarche avait pour objectif de donner la parole à des citoyennes et des citoyens qui considèrent qu’ils ne sont pas assez écoutés, encore moins entendus par les politiques, les élus. Ce samedi après-midi avait lieu la restitution de cette enquête qui fut finalement remplie par 65 000 personnes dans tout le pays. Les résultats sont téléchargeables ici.

Vos attentes pour votre vie

Au premier rang de vos préoccupations se situent les questions sociales. Avoir un meilleur salaire, un meilleur emploi est la préoccupation principale. Mais viennent ensuite les questions environnementales, la lutte contre les discriminations puis l’éducation, l’accès aux soins, et un meilleur vivre ensemble dans la ville, le quartier ou le village.

resultats-preocupationsLa politique, pour vous

Pour vous la politique est d’abord utile pour empêcher la loi du plus fort, construire de l’égalité, respecter la parole populaire, transformer la société pour la rendre meilleure. vous êtes d’ailleurs prêts à vous engager pour cela : signer une pétition, participer à une manifestation ou à une réunion publique.

Les responsables de la crise

Ce ne sont ni les immigrés, ni les chômeurs, mais pour plus de 78% d’entre vous les actionnaires et les banques. Vous jugez les médias au service des puissants, vous estimez qu’en France aujourd’hui on manque de rêve et d’utopie. Vous êtes favorables à la réduction du temps de travail, la hausse des salaires et la relance de l’industrie et des services publics pour sortir de la crise.

Ce qu’il faudrait faire

En priorité vous placez en tête des mesures à prendre la refonte de la république, pour plus de droits aux citoyens, pour être mieux entendus. Ensuite vous souhaitez voir améliorés les services publics (santé, éducation, culture et sécurité). Vous faîtes de la lutte contre le chômage une priorité tout comme une révolution financière et fiscale. Vous souhaitez une politique forte en faveur de l’environnement et du développement durable.

Vous voulez limiter le droits des actionnaires en donnant de nouveaux droits aux salariés, mieux redistribuer les richesses produites, arrêter les privatisations et reconresultats-proposezstruire un véritable secteur public.

resultats-pensezAu plan européen vous souhaitez que soient renégociés les traités européens pour stopper l’austérité, vous voulez refonder l’Euro pour financer les salaires, la formation, la recherche, le développement humain.

Ces réponses, vos réponses tranchent avec le discours dominant distillé à longueur d’antenne dans les médias. La question sociale est bien la question première. Les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité sont encore bien présentes dans les esprits. c’est donc bien la question de la démocratie, de la souveraineté du peuple qui aujourd’hui fait défaut alors que les gouvernements successifs s’enfoncent dans l’impasse libérale.

Le discours raciste et xénophobe, autoritaire ne fait qu’agiter les peurs, mais une majorité d’entre nous reste attachée à la solidarité, au partage, à l’idée de vivre ensemble dans un monde en paix.

Et maintenant

Il s’agit de continuer à prendre la parole, d’envisager ensemble les moyens d’action pour changer les choses, bousculer l’ordre établi. Les communistes rentrent donc en campagne sur la base des contenus que vous avez placés au premier rang de vos préoccupations et de vos attentes.

Rien n’est encore joué, tout peut encore changer, à condition de vous en mêler.

Dans les jours qui viennent nous prendrons plusieurs initiatives qui permettront à chacun et chacune de s’engager, de se rencontrer, de construire et d’engager ensemble un mouvement populaire pour être enfin entendus, pour que nos attentes, nos espoirs reviennent au cœur du débat politique.

Si vous vous reconnaissez dans cette enquête, si  vous êtes intéressés par notre démarche, vous pouvez laisser vos coordonnées afin que nous nous rencontrions afin de rendre incontournable ce que demande le peuple.