Grand Débat, le PCF fait 10 propositions pour la France

Face aux mobilisations des gilets jaunes, rouges, roses, des stylos rouges, des blouses blanches, des cols bleus de l’industrie, des agriculteurs, des fonctionnaires, des salariés le gouvernement a du ouvrir un grand débat national.

Ce faisant il a poursuivi sa politique de casse des acquis du peuple de France et du monde du travail.

Pour autant celles et ceux qui s’y sont exprimé l’ont fait avec un message clair.

Des aspirations fortes

Ils veulent vivre dignement, ils veulent être respectés, ils rejettent les injustices, sociales et fiscales, ils veulent pouvoir décider de ce qui est bon pour eux, pour chacune et chacun.

Il y a une attente de réponses fortes et ambitieuses. C’est avec cet objectif que le PCF formule 10 propositions pour l’avenir de la France, 10 mesures d’urgence pour répondre aux besoins, 10 solutions pour sortir de la crise.

10 mesures d’urgence

D’abord pour une vie digne et épanouie il faut que le travail paie, il faut renforcer les solidarités pour faire reculer la vieille peur de la misère et du déclassement.

Il faut relancer l’économie par la réponse aux besoins et en relevant les défis de notre temps.

Il faut répondre à l’urgence climatique.

Il faut la justice fiscale et une autre répartition des richesses produites.

Il faut redonner au parlement le pouvoir de décider contre la monarchie présidentielle, redonner au peuple des pouvoirs au travers d’un referendum d’initiative populaire, donner aux salariés le pouvoir de décider, faire rentrer la démocratie dans tous les pans de l’activité humaine en commençant par le travail et la commune.

Enfin, il faut en finir avec l’austérité européenne.

Faire grandir ces propositions

Ces propositions, nous allons les mettre en débat dans la population et nous allons nous adresser aux syndicats et associations.

Je vais m’adresser à l’ensemble des forces de progrès car la construction d’une alternative passe par un débat exigeant sur les contenus d’une autre politique.

Je vais adresser, et j’invite chacune et chacun à le faire, aux parlementaires du département ces propositions afin qu’ils se positionnent.

Les élus et militants communistes vont distribuer dès le week end prochain ces propositions, elles sont déjà en circulation sur les réseaux sociaux. Nous allons les faire grandir dans les semaines qui viennent avec toutes celles et ceux qui le souhaitent.

Le gouvernement et le Président entendent étouffer le débat européen avec quelques mesures tout en poursuivant une politique qui ne répond pas aux besoins. Nous allons au contraire avec ian Brossat et la liste présentée par le PCF faire surgir dans le débat les aspirations populaires et des réponses aux besoins à l’échelle de l’Union européenne.

Et pour cela il faut une réécriture des traités européens, il faut un changement de politique en France et en Europe.

Publié par

slaborde

secrétaire départemental du PCF, adjoint au maire de Saint Denis de Pile et vice président de la CALI en charge de l'action sociale. Enseignant spécialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *