Pourquoi il faut voter Ian Brossat le 26 mai prochain

Ian Brossat mène une belle campagne de l’avis de tous. Il incarne une génération de responsables communistes nouvelle, disponible, à l’offensive, exprimant clairement le point de vue communiste sur les enjeux européens.

Voici dans ce billet 4 raisons de voter pour la liste qu’il conduit et présentée par le PCF. En esperant vous convaincre.

 

1-Rejeter l’Europe libérale

D’abord le PCF et la liste que conduit Ian Brossat ont la cohérence politique d’avoir combattu et rejeté tous les traités libéraux européens qui détruisent nos services publics, qui plombent le budget de l’Etat et des collectivités avec la règle des 3% de deficit à ne pas dépasser, avec aussi la règle de la concurrence libre (pour les grands patrons) et non faussée.

Ces traités depuis Maastricht jusqu’au TCE et ceux qui ont suivi mettent l’Europe en échec depuis bientôt 30 ans. Nous avions raison de les rejeter et nous avons raison de dire qu’il faut en finir avec ces traités qui ne produisent que  reculs sociaux, reculs des droits, reculs des solidarités et reculs des services publics.

2-CArton rouge à Macron, Philippe, Blanquer, Buzin….

Ensuite parce qu’il adresser un carton rouge à ce gouvernement. La politique du Président des riches est aujourd’hui minoritaire dans le pays et la colère s’exprime chaque samedi en jaune, en rouge, en bleu de travail, en bottes vertes, en blouses blanches, en stylos rouges.

Chaque voix qui ira sur une liste qui combat la politique du gouvernement fera baisser mathématiquement le score de la liste En MArche, mais aussi celle du Rassemblement NAtional qui n’aura eu de cesse au parlement européen que de défendre les interets des grands groupes financiers en refusant de s’attaquer à l’évasion fiscale et à la levée du secret des affaires notamment.

3- Pour l’Europe des gens

Enfin parce qu’en votant pour la liste conduite par Ian Brossat on peut permettre qu’elle dépasse 5%. Une règle unique en Europe et imposée par MAcron oblige pour avoir des élus à dépasser les 5%. En permettant à cette liste d’atteindre ce seuil, ce n’est pas 1, mais 4 députés européens qui seront élus. 4 députés qui affronteront au parlement les politiques libérales et nationalistes qui entendent bien ce partager les rôles.

Et en faisant cela on permet à la première femme ouvrière depuis plus de 30 ans de rentrer au parlement Européen. Marie Hélène Bourlard est comme la moitié des candidats de la liste présentée par le PCF, elle est ouvrière, du textile, et c’est une militante qui s’est battue pour son emploi, pour pouvoir vivre dignement de son travail.

4- Reconstruire une perspective de changement réel sur bases de progrès et de justice sociale

Enfin, dans un paysage politique éclaté, avec une gauche en miette, le bulletin de vote communiste peut être un repère pour la reconstruction d’une gauche de combat, une gauche qui ne renonce jamais et ne trahit pas.

Cela peut être un signal adressé aux tenants de l’ordre établi, celui qui consiste à dire que celles et ceux qui vivent de leur travail, veulent être écoutés et entendus, que nous voulons être respectés, vivre dignement et ne plus payer une politique sert les interêts des groupes du CAC40.

Les familles Mulliez, Arnaud, Pinaud, Rotschild, Bettencourt iront voter le 26 mai, ils vont toujours voter, et ils votent toujours pour leurs interêts.

Nous sommes ouvriers, employés, soignants, paysans, enseignants, fonctionnaires, artisans, étudiants, retraités, notre force, c’est notre nombre. Ne nous laissons pas voler l’élection, le 26 mai, utilisons le bulletin rouge qui annonce la couleur, celle de la lutte et de l’espoir.

 

Publié par

slaborde

secrétaire départemental du PCF, adjoint au maire de Saint Denis de Pile et vice président de la CALI en charge de l'action sociale. Enseignant spécialisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *