J’ai adressé ce jour aux forces de gauche de la circonscription la déclaration que Magalie Soares et moi même avons rendue publique suite au premier tour de l’élection présidentielle. Nous proposons en conclusion de se rencontrer pour définir ensemble les conditions du rassemblement pour battre la droite, le candidat de MAcron et le FN sur notre circonscription.

Cette déclaration a été adressée à la France insoumise et à son candidat déclaré, la candidate du Parti Socialiste et Bernard Bournazeau candidat dissident du PS sur la circonscription.

Je la rends publique ici en toute transparence.

Déclaration suite au premier tour de l’élection présidentielle sur la 11e circonscription de Gironde

Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle est désormais connu sur notre circonscription. Comme cela était prévisible, le Front National arrive en tête en réalisant plus de 30% des suffrages.

Jean Luc Mélenchon et Emmanuel Macron arrivent ensuite en réalisant des scores comparables autour de 20%. Benoit Hamon ne dépasse pas quant à lui les 8%.

La situation est extrêmement grave au plan national avec la qualification au second tour de la candidate d’extrême droite dont le programme est extrêmement dangereux pour notre démocratie, notre peuple, et Emmanuel Macron candidat de la finance et de l’austérité. La gauche est quant à elle éliminée de ce second tour.

 

Pour autant, le score de Mélenchon témoigne d’une volonté forte parmi les hommes et femmes de gauche de renouveler la politique, de tourner la page des politiques d’austérité et d’ouvrir la voie à une nouvelle espérance collective, de conquêtes sociales et démocratiques, de prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux de notre temps.

Nous remercions l’ensemble des citoyens qui ont accordé leur suffrage à Jean-Luc Mélenchon sur la circonscription, l’ensemble des militants, insoumis, communistes, hommes et femmes de gauche qui ont permis ce résultat sur notre circonscription.

Il s’agit dans l’immédiat de faire barrage au FN lors du second tour de l’élection présidentielle le 7 mai prochain. Il faut battre Marine Le Pen et son programme de casse des acquis sociaux, des droits .

Nous appelons également l’ensemble des forces politiques et citoyennes anti-austérité, celles et ceux qui à gauche veulent tourner la page du quinquennat Hollande à se rencontrer et à discuter ensemble des conditions pour élire un député qui affronte la politique d’Emmanuel Macron à l’assemblée et défende les intérêts de la population de notre circonscription, pour l’emploi, les salaires, les services publics, l’aménagement du territoire.

Il est possible ensemble de battre la droite et le FN en juin prochain, il est possible de battre le candidat de Macron qui se présentera dans notre circonscription. Pour cela nous devons nous rassembler sur des choix clairs.

Nous appelons depuis des semaines au débat sur les contenus d’une politique de changement réel. Il y a maintenant urgence à ce que ces rencontres se tiennent rapidement.